Inauguration 1957

Inauguration – 1957

VERNON-ECLAIR - Samedi 29 JUIN 1957

Hebdomadaire d’information, Edition de l’Eure-Eclair

Dimanche, L’Institut « les Fontaines » a été présenté
à un certain nombre de personnalités L’Institut « les Fontaines » situé dans un parc ombragé en haut de la rue de Bizy, est destiné à la réadaptation de garçons difficiles ou handicapés, d’intelligence normale, domiciliés de préférence dans la région normande.
Fonctionnant depuis bientôt deux ans, l’Institut a été présenté dimanche aux personnalités auxquelles avaient été demandés patronage et appui.
Nous nous proposons d’examiner, dans un prochain article, l’importance de l’œuvre accomplie à l’Institut « les Fontaines », mais nous nous contenterons pour cette fois de relater la présentation qui en fut faite aux personnalités.

M. Mendès-France et le Maire de Vernon, assistèrent à cette présentation et écoutèrent très complaisamment les explications de M. l’Abbé Marlé sur le fonctionnement de l’établissement.
Étaient également présents : M. le chanoine Rocher, représentant Mgr l’Évêque ; Mme Deschamps, présidente de la Commission d’action sanitaire et sociale, représentant la Caisse régionale de Sécurité Sociale ; M. Burette, adjoint au maire de Vernon, Vice-président du Conseil d’administration, représentant la Caisse Primaire de Sécurité Sociale ; M. Hirel, Président de la Caisse d’Allocations Familiales, et M. Grouard, directeur ; M. le Docteur Berthier, médecin-conseil, représentant M. le docteur Bianqui, président de l’A.R.S.E.A.N. ; Mme le Docteur Ragu-Frey, médecin de l’Ecole des parents et responsable médical de l’établissement ; MM. Les docteurs Bargue et Cornette ; M.Petillot, directeur du Centre d’observation de Rouen : M. Duprey, représentant de l‘U.R.I.O.P.S.S. ; MM. Dammène, Colleville, Berthet et Marin, conseillers municipaux de Vernon ;

Dans l’atelier de modelage, M. Mendès – France suit avec intérêt, les explications de M. l’abbé MARLET (Marlé) directeur de l’établissement.
A noter que de gauche à droite nous pouvons y reconnaître : Pierre Marlé, Pierre Mendès – France, ancien Président du conseil, Député de l’Eure, & Pierre Compagnon, Directeur de la Maison d’enfants de la Roche Guyon et également membre fondateur de l’Association.
Le 10 novembre 2006, lors de la manifestation du 50ème anniversaire de l’association, M. Compagnon a inauguré la statue, œuvre de M. Christian Douarre. »

M. Giselard, directeur de l’hôpital ; M. Blique, directeur départemental de l’O.P. : M. Compagnon, directeur de la Maison d’enfants de l’A.S.F.A. ; M . Despinette, directeur des Services Sociaux de la Régie Renault ; M. Schwob, administrateur de la Caisse d’Allocations Familiales ; M. boiteux, Président de l’U.D.A.F. ; M. Maubert, et les nombreux amis de L’Institut « les Fontaines », ainsi que la grande majorité des familles des enfants.
Étaient excusés : M. le Préfet, M. l’inspecteur d’Académie, M. le directeur de la Santé et de la Population, M. Augustin, M. l’inspecteur primaire, etc.
Par groupes, les personnalités et les familles ont pu visiter les locaux de l’Institut, ornés des peintures et sculptures réalisées par les enfants, les différents ateliers d’art, l’atelier de préapprentissage, l‘imprimerie, le terrain de sports et de jeux avec ses manèges et son golf miniature.
La grande fête devait avoir La Joie de vivre de Rabelais, donnée l’an dernier, les enfants devaient jouer La Joie de vivre de La Fontaine. Cette fête a été annulée en raison du récent décès accidentel de M. Bela Simon, instructeur d’art, dont le souvenir planait sur toute cette journée à laquelle il avait consacré toute sa ferveur et son talent.
Seules furent maintenues une pièce entièrement écrite et jouée par les enfants, une démonstration de judo et l’exposition-vente des objets de céramique manufacturés sur place.

LE DEMOCRATE VERNONNAIS – Vendredi 28 JUIN 1957

A L’institut Médico-Pédagogique des Fontaines

Il y a deux ans fut créé, dans une propriété située dans le haut de la rue de Bizy, à l’angle de la rue de Chaufour, l’Institut des Fontaines qui, dimanche dernier, a été présenté aux personnalités invitées.
Sous l’impulsion du directeur, M. l’Abbé Marlé, et des éducateurs de l’établissement, 80 à 90 garçons fréquentent l’établissement.
La présentation devait être faite par le professeur M. Edmond Lesné, de l’Académie de Médecine ; celui-ci, très âgé, ne put être présent et, après une courte présentation par M. l’Abbé Marlé, c’est Mme la doctoresse Rag qui donna toutes indications sur les méthodes d’éducation en vigueur à l’Institut médico-pédagogique.

Les jeunes enfants d’intelligence normale, mais inadaptés au milieu scolaire normal, sont éduqués avec des méthodes qui permettent l’épanouissement de leur personnalité. La réadaptation se fait par étapes, sous contrôle médical. Les résultats obtenus sont des plus intéressants.
Les enfants appartiennent à tous les milieux sociaux et, dans le cadre où ils évoluent, avec les méthodes qui sont employées, retrouvent un milieu qui leur permet de s’épanouir pleinement et de se réadapter au milieu normal.
A l’occasion de cette présentation une fête devait avoir lieu ; malheureusement, nous avons relaté le tragique accident qui eut lieu le 4 juin et où l’instructeur d’art, M. Bela Simon, trouva la mort. M. Bela Simon fut un pédagogue parfait dans l’établissement, il laissait les enfants extérioriser leurs sentiments dans la peinture, et la visite des oeuvres réalisées par les petits fut particulièrement édifiante. En raison de ce deuil, la fête avait été supprimée.

Les personnalités présentes, parmi lesquelles M. Pierre Mendès-France, président du Conseil général, le maire, M. Azémia, M. Burette, adjoint, plusieurs conseillers municipaux, M. Hirel, M. Grouard, président et directeur de la Caisse d’Allocations Familiales, Mme Deschamps, qui représentait le docteur Bianchy, les docteurs Bertier, Bargue, Berge et Cornette, M. Perreau, directeur de la Caisse de Sécurité
Sociale de Rouen, M. Petillo, M. et Mme Dutilloy, M. le chanoine Rocher, M. Gislard, M. Villois, M. Boiteux, M. Dupré, M. Jamain, M. Compagnon, Mme la directrice de l’Ecole Ste Agnès, M. Blique, directeur de l’Orientation professionnelle, s’intéressèrent vivement à la visite.
Parmi les excusés, on notait M. le Préfet, M. le directeur de la Santé, M. Augustin, président de la Caisse de Sécurité Sociale, M. l’Inspecteur d’académie, M. l’Inspecteur primaire.

PARIS-NORMANDIE – 25 juin 1957

L’inauguration officielle de L’Institut des Fontaines
en présence de M. Pierre MENDÈS-FRANCE

Situé dans une vaste propriété de la rue de Bizy, au milieu d’un beau parc ombragé, L’Institut des Fontaines, qui fonctionne depuis bientôt deux ans, a été officiellement présenté, dimanche, aux différentes personnalités qui lui ont accordé leur patronage et leur appui.
Sous l‘impulsion dynamique de son directeur, M. l’abbé Marlé, et des éducateurs de l’établissement, quatre-vingt-dix garçons de tous âges, provisoirement inadaptés par suite d’un retard scolaire ou d’un milieu affectif qui a empêché l’épanouissement de leur personnalité, retrouvent dans un dans un climat familial, un parfait équilibre qui leur permettra au bout de quelques années, de rejoindre le rang. Cette réadaptation est opérée par étapes, sous le contrôle de l’Association Médico-Pédagogique de l’Eure.

M. Pierre Mendès-France, ancien président du Conseil, député de l’Eure, assistait à cette présentation et a suivi avec intérêt les explications de M. l’Abbé Marlé, sur le fonctionnement de l’établissement. Les différentes personnalités officielles, parmi lesquelles M. Georges Azemia, conseiller général, maire de Vernon ; M. Burette, adjoint ; MM. Damemme, Colleville, Berthet, Marin, conseillers municipaux ; M. Hirel, président de la Caisse d’Allocations Familiales et M. Grouard, directeur ; Mme Deschamps, représentant le docteur Bianchi, président de l’A.R.S.A.N. et M. Desmaret, président de la Caisse régionale de S.S. ; MM. les docteurs Berthier, médecin psychiatre de Rouen, Bargue, Berge et Cornette, Mme la doctoresse Rag ; M. Perreau, directeur de la Caisse de S.S. de Rouen ; M. Petillot, directeur du Centre d’Observation ; M. et Mme Dutilloy, directeur de l‘Institut Médico-Pédagogique ; M. Gislard, directeur de l’Hôpital-Hospice de Vernon ; M. le chanoine Rocher, directeur du Collège Saint-Adjutor ; MM. Jamain, Villois, Boiteux, Duprey, ; Mme et M. Marlé ; M. Blique, M. le Pan de Ligny ; M. Chabrier ; M. Compagnon, directeur de la maison de la Roche-Guyon ; Mère Saint-Agnès, directrice de l’Ecole ménagère ; M. Marron, directeur administratif et les professeurs de l’Institut des Fontaines ; M. Schwob, représentant la Croix-Rouge Française, ont visité les locaux de l’Institut, ses sallesde classe, son atelier de modelage, son imprimerie et le terrain de sport avec jeux divers, aménagé au fond du grand parc.
Etaient excusés : M. le Préfet de l’Eure ; le directeur départemental de la Population ; le directeur départemental de la Santé ; M. Augustin ; M. l’Inspecteur d’Académie ; M. l’Inspecteur primaire ; le président de la Caisse de S.S., de l’Eure, etc.

Un vin d’honneur était ensuite servi sous les ombrages du parc, bordé de belles pièces d’eau. En raison du récent décès accidentel de M. Bela Simon, instructeur d’art de l’Institut des Fontaines, la fête prévue pour cette journée d’inauguration avait été annulée.

Lettre de Pierre Mendès-France du 27 juin 1957 adressée à M. l’abbé Marlé et faisant suite à sa participation à l’inauguration de l’Institut.
Télécharger