Hommage de l’Association LES FONTAINES – Abbé Pierre Marlé
à Norbert LECOMTE
Ami et commissaire aux comptes de l’association

MERCI NORBERT

3 février 2020

AG Les Fontaines, juin 2014. Gérard Varin, président (2005-2014) & Norbert Lecomte

Le 10 septembre 2019, sa famille et la presse ébroïcienne nous apprenait le décès de Norbert Lecomte, Expert-Comptable – Commissaire aux Comptes, « qui nous a quitté brutalement lors de son vaillant combat face à la maladie le jeudi 5 septembre 2019, à l’âge de 66 ans ».

L’Eure Infos titrait aussitôt « Disparition de Norbert Lecomte. Sport et associations en deuil » et en pages des sports – Football « Disparition. Adieu Norbert ! C’est avec une immense tristesse que le tissu associatif eurois a accueilli la disparition de Norbert Lecomte, l’ancien président de l’EAC Football ».

Sa célébration d’au-revoir eu lieu à Evreux, vendredi 13 septembre 2019, 10h, en l’Eglise Saint Taurin, où lui rendirent hommage de très nombreuses personnes, proches, collaborateurs, amis, confrères, clients, entreprises, associations, partenaires, élus, ébroïciens, eurois,…

Messieurs Gérard Perchey et François Denoncin y représentaient l’Association Les Fontaines et pour soutenir ses proches, son épouse Laurence, ses enfants, Virginie, François-Baptiste et Angeline, sa famille, et ses collaborateurs, de celui qui était devenu, outre un partenaire, aussi un ami de l’association et de ses responsables au fil de trente ans de relations professionnelles constructives.

Norbert LECOMTE
(Photo célébration d’au-revoir / Eglise Saint-Taurin d’Evreux, le 13/09/2019)

Son parcours :

En début de carrière, Norbert Lecomte exerça les fonctions d’Inspecteur à la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales de l’Eure. Ce qui lui apporta une bonne connaissance et expertise des spécificités des associations gestionnaires d’établissements sociaux et médicosociaux, privés à but non lucratif.

En 1985, le Conseil Régional de l’Ordre des Experts-Comptables à Rouen prononce l’inscription de Norbert Lecomte au tableau de l’ordre en qualité d’Expert-Comptable, salarié diplômé.

En 1986 : Norbert crée la société SCOGEX (Société de Conseil en Organisation et Gestion et d’Expertise Comptable) http://www.scogex.com/ avec à ses côtés, Laurence son épouse. Ainsi commence sa vie d’Expert-Comptable et de Commissaire-aux-Comptes.

Passionné de gestion, Norbert a contribué à la création et au développement d’entreprises. Bienveillant et généreux, sans compter son temps, il a aussi aidé des entreprises et des associations rencontrant des difficultés à se rétablir, à trouver leur stratégie de continuation et de redressement économique.

En 2001, suite aux problèmes informatiques rencontrés, Norbert décide d’explorer le marché pour trouver un logiciel qui réponde à ses attentes et ses contraintes. En 2004, après 3 ans de recherches infructueuses (assistance attendue insuffisante, lourdeur des logiciels d’audit, …) et toujours à l’avant-garde, Il décide d’être autonome et de créer et utiliser ses propres outils de gestion et d’audit.

En 2005, ce processus de création donne naissance à son propre progiciel pour effectuer les missions d’Audit, de Commissariat aux Comptes et de Révision. Norbert crée peu de temps après la société RÉVOR https://www.revor.fr/ afin de commercialiser ses solutions informatiques de comptabilité, expertise comptable et commissariat aux comptes, logiciels que certains de ses confrères français et francophones utilisent.

Le cabinet SCOGEX s’est développé régulièrement grâce à sa notoriété auprès d’une clientèle qui ne cessera d’augmenter. Il comprend à ce jour environ 15 collaborateurs.

C’est un cabinet familial dans lequel travaille Laurence son épouse et sa secrétaire de direction depuis le début. Norbert et Laurence ont transmis la passion de leurs métiers à leurs enfants : Virginie, Expert-Comptable Commissaire-aux-Comptes, qui accompagne le développement du cabinet depuis presque 20 ans ; François-Baptiste qui l’accompagne également depuis 18 ans, et des collaborateurs et collaboratrices fidèles pour certains depuis 30 ans. Angéline leur fille est avocate en droit des affaires.

Malgré sa maladie, Norbert ne parlait pas d’arrêter son activité professionnelle. Combattif, courageux et digne, il n’a jamais cessé de travailler dans son bureau au cabinet.

Norbert et les Fontaines :

En 1990-1991, à l’institut les Fontaines (101, rue de Bizy), l’association s’est trouvée en difficulté financière. C’est alors que l’abbé Pierre Marlé (1923-2001), fondateur en 1955 et président de l’association (1982 à 1999), fit appel à Norbert Lecomte. « L’abbé » le connaissait déjà bien, il savait son précédent parcours d’Inspecteur DDASS, et connaissait son activité d’expertises comptables depuis 1985 et la création en 1986 de son cabinet SCOGEX.

Le choix de Pierre Marlé de faire appel à Norbert était donc volontaire et intentionnel, mais accueilli en interne avec stupéfaction compte tenu que celui-ci était précédemment connu comme inspecteur DDASS.

De premières séances de travail se mirent en place avec Norbert Lecomte, l’abbé, Gérard Perchey, économe, et Bruno Besson, administrateur bénévole – trésorier. Cette période fut difficile pour l’association et avec son autorité de contrôle, la DDASS de l’Eure.

Gérard Perchey, président de l’association témoigne :

La collaboration avec Norbert Lecomte a commencé comme cela, l’année 1990-1991, dans un moment difficile. Avec Norbert, l’abbé et Bruno Besson, nous avons fait un point assez cru sur la situation de l’établissement. Malgré une situation compliquée, Norbert nous a présenté sereinement les enjeux, il savait dire les choses avec diplomatie, parfois en utilisant l’humour.

Son rôle a été déterminant. Il s’avait de quoi il parlait, il avait une bonne connaissance du fonctionnement et des spécificités des établissements sociaux et médicosociaux, comme des attentes de la DDASS. Il a procédé à l’état des lieux financier de l’association, avec ses biens, ses travers, nos points faibles. Il a pris tous les dossiers un par un, a fait du nettoyage, a trouvé les failles.

Norbert a été de bon conseil auprès de l’abbé Marlé et de l’association et pour mettre en place le redressement de « L’Institut Les Fontaines », et ceci en lien avec les responsables de la DDASS de l’Eure de l’époque qu’il connaissait par ailleurs, M. Peltier, Directeur, et Mme Guérin, M. Dupont, M. Mouchard, inspecteurs. Il savait faire le lien entre tous et a participé à certaines réunions de négociation avec la DDASS sur le choix des engagements pouvant être pris. Le plan de redressement, de poursuite d’activité, comprit la vente de la « villa Joséphine » à Cabourg, laquelle servait à l’accueil de jeunes durant des week-ends et périodes de vacances scolaires.

Puis dans le prolongement de ces discutions avec la DDASS est intervenue la négociation sur le projet d’ouverture de l’Institut d’Education Motrice, le Centre d’Accueil de Jour « La source » qui verra le jour en 1992. M. Peltier, DDASS, Mme Guérin, M. Dupont et l’abbé, ont alors convenu d’une restructuration de l’établissement comportant l’ouverture d’un nouvel établissement en collaboration avec l’association ADEMIMC (Association Départementale pour les Enfants Mineurs Infirmes Moteurs Cérébraux) qui déplorait l’absence d’une structure dans l’Eure pouvant accueillir des enfants Infirmes Moteurs Cérébraux, atteints de maladies neuromusculaires, de handicaps moteurs ou physiques. Jusque-là pour pouvoir bénéficier de soins et d’une scolarité adaptée, ils devaient quitter le département.

Sa mission de Commissaire aux Comptes auprès de l’Association Les Fontaines :

Outre le fait marquant de son entrée dans l’Association, au-delà de son rôle pur et simple de Commissaire Aux Comptes, Norbert Lecomte fit preuve d’un attachement particulier à l’association, à l’abbé Marlé, à certains de ces dirigeants, et s’intéressait à l’Association les Fontaines qui fut la première du secteur social et médicosocial à entrer comme cliente dans son cabinet Scogex. D’autres suivront eu égard à ses prestations, à sa grande expérience et à sa connaissance de notre secteur d’activité.

En tant que CAC, son travail était de faire des constats, éventuellement de mettre en alerte l’établissement, l’association, sur des pratiques ou des constats de comptes, à travers des courriers officiels. Mais il privilégiait les rencontres, au moins deux fois par an, comme occasions de discutions ensemble et sur l’actualité associative. Pour lui, même dans la gestion de notre dossier, cela l’intéressait beaucoup. Il était de bons conseils, nos échanges se faisaient en grande honnêteté et transparence.

Parfois, il adressait au président un courrier d’observations, avec son opinion sur les évolutions, pour permettre une meilleure maitrise de l’organisation, comptable et financière, nécessaire à la pérennisation de l’association.

Si un événement dans l’association pouvait éventuellement avoir des conséquences sur du longue terme, il ne manquait pas de donner un avis, au regard de son expérience, sous forme de conseil. Il le faisait aussi à titre d’attachement. Il était très à l’écoute, disponible et investi auprès de ses clients, on pouvait compter sur lui.

Nos relations étaient chaleureuses, une amitié était née au fil du temps. Norbert était reconnu comme fidèle en amitié. Et hors cadre de sa mission, on parlait de tout, même lui du fonctionnement de son cabinet.

F. Denoncin / G. Perchey

Association Les Fontaines – Abbé Pierre Marlé
Janvier 2020

Articles de Presse :

Retour actualités

Catégories

Archives